Une économie de 400 euros par an pour le périscolaire de Vigy grâce à l’accompagnement d’OrgaNeo

La commune de Vigy, située en Moselle, a engagé des actions pour diminuer le gaspillage alimentaire de son accueil périscolaire et valoriser ses biodéchets par compostage. Dans ce but, l’accueil périscolaire a été accompagné durant l’année scolaire 2017 – 2018 par OrgaNeo.

Dans un premier temps, un diagnostic du fonctionnement de la cantine a été réalisé en septembre 2017 par Franck Lauer, chargé de projets chez OrgaNeo. En parallèle, le périscolaire a mesuré et pesé les biodéchets qu’il a produit durant 10 jours. Une moyenne de 119 g/convive/repas a été mesurée.

Un composteur n’est pas une boîte à gaspillage alimentaire, le bon déchet est celui que l’on ne produit pas. Ainsi, avant de valoriser ses biodéchets, il faut diminuer leur production en amont. Accompagnés par Franck, l’équipe d’animation, l’équipe de cuisine, ainsi que des enseignants de l’école ont travaillé en deux étapes à la construction d’un plan d’actions pour les diminuer.

A la suite de cette réflexion, les équipes de travail ont choisi de mettre en place différentes actions, telles que :

  • le recueil de la satisfaction des enfants quant aux repas ;
  • une diminution des quantités commandées au prestataire de restauration (lorsque les repas ne sont pas proposés en composantes individuelles) ;
  • l’arrêt des commandes de repas pour les adultes.

                          

Ces équipes ont également été formées au compostage par OrgaNeo. Les composteurs ont été installés sur un terrain où a été aménagé un jardin pédagogique, partagé entre l’école et l’accueil périscolaire : chaque classe de l’école ainsi que le périscolaire ont leur carré de jardin. Le compost produit peut donc être valorisé directement au potager.

Quatre mois après le début du projet, en janvier 2018, le périscolaire ne produisait déjà plus que 62 g/convive/repas de gaspillage alimentaire. Ce qui représente une diminution de moitié du gaspillage. Ces chiffres ont été confirmés par une nouvelle mesure du gaspillage produit, réalisée en décembre 2018 : les résultats sont de 63 g/convive/repas de gaspillage.

Grâce à ces efforts, on constate une économie de près de 400 €/an sur la facture déchet du périscolaire !  

Texte Franck Lauer

La lutte contre le Gaspillage Alimentaire à la sauce OrgaNeo

D’après les chiffres de l’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, chaque année en France près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées et jetées dans nos poubelles ! OrgaNeo travaille avec les collectivités pour réduire ce gaspillage alimentaire dans les établissements scolaires, pénitentiaires et de santé.

Les projets de lutte contre le gaspillage alimentaire en établissement de restauration collective concernent l’ensemble des acteurs : convives, professionnels de la restauration, corps enseignants, personnel de santé et de prévention. L’engagement de chaque personne est fondamental pour prendre conscience du gaspillage et travailler ensemble sur les solutions.

Et pour avoir une idée concrète du gaspillage, OrgaNeo organise des pesées en impliquant tous les acteurs de l’établissement.

Lutte contre le gaspillage alimentaire      

Le diagnostic réalisé lors de ces pesées va permettre de repérer les bonnes et mauvaises pratiques et les leviers d’actions permettant de réduire le gaspillage. Notre accompagnement a par exemple permis de diminuer le gaspillage alimentaire de 48% au périscolaire de Vigy, et de 41% au Collège-Lycée de la Malgrange à Nancy.

Le projet de lutte contre le gaspillage alimentaire déployé par le département de Meurthe-et-Moselle (54), en partenariat avec OrgaNeo et Partage ton Frigo est aussi exemplaire ! En effet, un cycle de 8 modules de formation est ouvert à l’ensemble des acteurs des établissements accompagnés.

Les modules proposés sont variés et permettent d’aborder un grand nombre de thématiques : les enjeux du gaspillage, l’intégration dans les programmes pédagogiques, l’éducation au goût, les bonnes pratiques en cuisine pour réduire le gaspillage, l’approvisionnement durable, la composition des menus, la valorisation des biodéchets et enfin la communication. Chaque module sera dispensé trois fois entre 2018 et 2020.

Les participants apprécient ces occasions d’échanges et de partage des bonnes pratiques qui contribuent à renforcer les liens entre les différents acteurs et la mobilisation contre le gaspillage !

     
Pour recevoir la présentation du cycle de formation, contactez-nous !