Rencontre Projet Alimentaire Territorial : comment mieux développer le local et le bio en restauration collective ?

Si la demande de produits locaux et bio se fait de plus en plus importante, il n’est pas toujours évident pour la restauration collective de les introduire dans les menus. La journée de rencontre « Projet alimentaire et restauration collective » avait pour objectif de réfléchir collectivement à la question suivante : comment mieux développer le local et le bio ?

OrgaNeo a participé à cette journée qui s’est déroulée à Pompey (54) le 29 janvier.

La journée a débuté par les témoignages de représentants de territoires ayant développé l’approvisionnement local pour leurs établissements de restauration collective. Ces interventions ont été suivies d’un point d’actualité sur ce que la loi EGALIM va changer pour ce type de restauration. La matinée s’est clôturée avec une table ronde sur l’introduction de 50% d’alimentation durable dans la restauration collective, un des objectifs fixés par la loi EGALIM.

Cette matinée a permis de mettre en avant que la principale difficulté pour la mise en place de l’approvisionnement local est plutôt logistique, et non économique. En effet, il semble actuellement difficile de lier l’offre et la demande. La création de Plans Alimentaires Territoriaux (PAT), de chantiers d’insertion maraîchage ou encore de projet comme AROMA (Approvisionnement Régional Organisé pour une Meilleure Alimentation), comme l’ont attesté les différents témoignages, permettent de créer le lien entre acheteurs et producteurs.

L’après-midi était consacrée à des ateliers d’échanges sur les différentes pratiques des participants et d’en imaginer de nouvelles. Le sujet de l’adaptation des marchés publics pour intégrer les produits locaux ou encore la communication auprès des convives font parti des sujets qui ont été abordés lors de ces ateliers. La journée s’est terminée avec une visite de la cuisine centrale de Pompey qui met aujourd’hui en avant une provenance de filières courtes et/ou bio pour 27% des produits utilisés.

Visite de la cuisine centrale de Pompey

Cette journée fut l’occasion de voir que de plus en plus d’initiatives existent pour favoriser l’alimentation durable dans la restauration collective. Malgré cela, le chemin à parcourir reste important pour atteindre les objectifs fixés par la loi EGALIM. Les établissements ont à disposition différents outils pour y arriver. OrgaNeo ne manquera pas de communiquer sur ceux-ci lors des différents accompagnements et formations.